La Bernerie en Retz
La Bernerie en Retz
La Bernerie en Retz
La Bernerie en Retz
La Bernerie en Retz
La Bernerie en Retz
La Bernerie en Retz
La Bernerie en Retz

Bienvenue sur le site officiel de la commune de La Bernerie en Retz

Discours – Cérémonie des vœux à la population 2018

CÉRÉMONIE DES VŒUX

Le 13 janvier 2018

 

Ouverture de la cérémonie

Monsieur le Député,
Madame la Conseillère régionale,
Mesdames Messieurs les conseillers départementaux du canton de Pornic,
Monsieur le Président de la Communauté d’Agglomération de Pornic Agglo Pays de Retz,
Mesdames, messieurs les Maires,
Mesdames et messieurs les élus,
Monsieur le député honoraire,
Messieurs les représentants de la gendarmerie,
Monsieur le chef de corps des sapeurs-pompiers de La Bernerie-en-Retz,
Mesdames et messieurs les représentants des associations, des instances civiles, militaires et religieuses,
Mesdames et messieurs les membres du Conseil des Sages et du Conseil municipal des enfants.

Chers amis,

Bonsoir, je vous souhaite la bienvenue à la Cérémonie des vœux à la population 2018.

En préambule à cette cérémonie je voudrais donner la parole à Jean-Paul MAAS qui après une année difficile a décidé de démissionner de son poste de 1er adjoint qu’il occupait à mes côtés depuis 2008

Jean Paul, si tu veux me rejoindre.

Prise de parole Jean Paul MAAS

 Chers berneriennes et berneriens,
Chers amis,

J’ai sollicité Thierry, qui l’a accepté bien volontiers, pour prononcer quelques mots afin d’expliquer ma démission d’adjoint, fin décembre.

Nul ne m’y forçait et la décision fut difficile.

Vous aviez remarqué que mes derniers vœux étaient teintés de doute et de scepticisme et le début de l’année 2017 en confirma la pertinence.

Cependant, c’est sans doute vos vœux et vos souhaits de bonne santé qui ont contribué, avec l’aide de l’Académie, bien sûr, à être déclaré en rémission au mois de juillet.

Le premier semestre 2017 fut aussi marqué par la perte d’un ami de 50 ans, après cinq années de rémission pendant lesquelles il a fait avec son épouse de nombreux et magnifiques voyages.

C’est pourquoi, malgré la satisfaction d’œuvrer pour la collectivité, j’ai décidé d’abandonner les responsabilités qui m’étaient confiées, à l’issue de la présentation du budget primitif 2018.

Je pourrai ainsi offrir à Chantal et à Floriane qui m’ont soutenu sans défaillance, le maximum de souvenirs communs dans le plus de voyages possibles.

Deux conseillers ont été désignés pour me succéder. Je leur apporterai le soutien qu’ils souhaiteront, sous réserve de respecter ma liberté retrouvée.

Je remercie Thierry pour la confiance qu’il m’a accordé lors de ces presque dix années et lui adresse, à titre personnel, ainsi qu’à son épouse Michèle, mes meilleurs vœux pour les années à venir.

Merci de votre attention.

Au revoir.

§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 Prise de parole Thierry DUPOUÉ

 

Je t’adresse tous mes vœux de bonne et heureuse année 2018. Mes vœux s’adressent également à ton épouse Chantal qui a vécu une année difficile au cours de laquelle tu as été sévèrement éprouvé par de graves ennuis de santé. Nous avons été très heureux de te retrouver parmi nous au mois de septembre lorsque tu as été remis sur pied. Tu as décidé et c’est bien compréhensible, de prendre du recul et de démissionner de ton poste de premier adjoint tout en restant Conseiller municipal. Tu vas pouvoir disposer de temps libre.

Au nom du Conseil Municipal, je voudrais t’exprimer notre gratitude et te remercier pour ta présence à nos côtés depuis 9 ans. La pertinence de tes analyses, ton intégrité, ton sens de la chose publique, ton influence auprès de notre équipe ont été des atouts majeurs pour notre action municipale. Tu n’as pas ménagé ton temps ni ton investissement notamment dans les domaines de l’urbanisme et des finances. Je citerai quelques projets dans  lesquels tu t’es engagé bien au-delà des délégations qui t’étaient confiées ; je pense au projet de réhabilitation de la gare repris ensuite par la communauté e communes de Pornic, le quartier du Clos du Pin, le montage du dossier de la ZAC de La Rogère qui remporte aujourd’hui un large succès, le parking de la salle des fêtes, réfection des bâtiments communaux, la gestion des suites de la tempête Xynthia. Je n’oublie pas tes incroyables talents de scénariste et d’acteurs que nous avons pu appréciés lors des festivités organisées pour le 150ème anniversaire de la commune.  C’est toute la commune qui a eu l’occasion d’apprécier ta modestie, tes qualités d’écoute, ta très grande disponibilité et ton efficacité dans tous les domaines.

Au nom du Conseil Municipal d’aujourd’hui et d’hier je tiens à t’exprimer toute notre reconnaissance.

Je te souhaite de profiter pleinement avec ton épouse Chantal du temps libre retrouvé.

Je suis heureux de te remettre la médaille de la Ville.

Je laisse la place au Conseil Municipal des Enfants qui va venir vous souhaiter la bonne année.

Ensuite nous aurons les interventions de :

Jacques PRIEUR, Premier adjoint

Moi-même

Monsieur le Président de la Communauté d’Agglomération Pornic Pays de Retz

 §§§§§§§§§§§§§§§§§

Prise de parole du 1er adjoint : Jacques PRIEUR

Avant d’évoquer les principales réalisations de l’année écoulée et de laisser à Monsieur Le Maire le soin d’évoquer les projets, je voudrais témoigner à Jean-Paul MAAS, qui pour des raisons personnelles a souhaité quitter ses fonctions de premier adjoint, toute mon estime et ma reconnaissance pour le remarquable travail qu’il a conduit pendant les premières années de ce mandat et le mandat précédent. Ses qualités d’analyse et de synthèse, ses valeurs humaines et son sens de l’engagement et du devoir au service de l’intérêt général et du bien commun sont pour moi une indication claire du chemin à suivre, dans cette nouvelle fonction que le conseil municipal m’a confiée.

L’année 2017 a vu plusieurs fois la commune récompensée pour ses efforts à plusieurs niveaux : pour la qualité de l’entretien raisonné et durable des massifs et jardins de la commune, pour la qualité de la démarche environnementale de gestion des eaux de baignade et d’éducation à l’environnement, qui a permis à la commune pour la 17ème année consécutive de se voir décerner le pavillon bleu ; pour la richesse du tissu associatif sportif et la qualité des installations sportives qui ont permis à la commune de se voir décerner le Label Ville Active et Sportive par le ministère de la ville, de la jeunesse et des sports. Nous pouvons tous être fiers de ces distinctions et de ces labels qui renforcent l’attractivité de notre territoire, une commune fleurie où il fait bon flâner, où il est agréable de nager ou de s’adonner à des activités nautiques dans des eaux de baignade de bonne qualité, où l’on peut profiter des installations sportives et du savoir-faire de nos associations actives et sportives.

Sur le plan de l’urbanisme, l’année 2017 a vu débuter les travaux d’aménagement de la 3ème tranche de la ZAC de la Rogère, afin de permettre la viabilisation de 37 lots à bâtir dont 11 réservé aux primo-accédants. Une large concertation sur la révision du Plan Local d’Urbanisme a également été organisée par Roland HENTZIEN, adjoint en charge de l’urbanisme, en mettant à disposition des berneriens un fascicule dédié au projet règlementaire et de nombreux documents (Projet d’aménagement et de développement durable PADD, zonage, orientations d’aménagement), disponibles en mairie et sur le site Internet de la commune.

Raymond LE FLOCH, adjoint aux infrastructures, bâtiments, circulation et environnement, a été particulièrement impliqué dans le plan pluriannuel d’effacement de réseaux électrique et téléphonique et la rénovation du réseau pluvial. Il a eu également à superviser les aménagements de sécurité routière et la réfection de la toiture de l’école Rene-Guy Cadou. Ces derniers travaux, conduits essentiellement cet été et dans une moindre mesure pendant les vacances de la Toussaint, vont permettre aux enfants de la commune d’étudier dans de bonnes conditions, sans craindre les pluies abondantes qui nécessitaient parfois de disposer dans les classes de seaux et de serpillères.

Les animations ont été nombreuses en 2017 et appréciées pour leur diversité et leur qualité. Sophie LORMAN, adjointe à la culture, à la communication et aux animations, a veillé à satisfaire tous les publics : les mardis du square Thibaud, plébiscités par les enfants et les familles ; les concerts Rock’n Square et Hall’n Jazz, le spectacle théâtral face à l’océan sur l’esplanade Bellevue, les feux d’artifice et bien d’autres encore ; le festival des grandes marées, qui permet chaque année aux berneriens et à nos visiteurs de se retrouver et de partager des moments festifs sera reconduit en 2018 pour sa quinzième édition, avant de connaître une pause ou un arrêt définitif en fonction des souhaits de la population.

Martine DUBOIS, adjointe en charge des affaires sociales, de la vie associative, de la jeunesse et personnes âgées, vice-présidente du Centre Communal d’Action Sociale, est attentive aux besoins exprimés par une partie de notre population en situation précaire, pour mobiliser toutes les aides possibles, légales ou facultatives. Cette année encore, elle n’a pas ménagé sa peine pour que le repas des aînés, servi par les élus avant les fêtes de Noël, soit un moment de partage très apprécié de tous.

Jean-Paul DAVIAUD, conseiller délégué au littoral et aux arbres, est le garant de la protection végétale de la commune, étudiant attentivement toutes les demandes d’abattages d’arbres. Il est également préoccupé par la recrudescence des frelons asiatiques, qui sont des prédateurs pour les abeilles : toute nid de frelon asiatique doit être signalé rapidement à la mairie et détruit pour éviter la prolifération des frelons.

Pour ce qui concerne ma délégation, les affaires scolaires, l’enfance et le sport, la question des rythmes scolaires a bien sûr été abordée en conseil d’école et entre élus : à ce jour, un consensus clair ne s’est pas dégagé pour une organisation scolaire sur 4 ou 5 jours. La commission PEDT, qui a pour mission de préparer la réunion annuelle du comité de pilotage du projet éducatif de territoire, a commencé à s’emparer de cette question. Elle va étudier très attentivement les différents scénarios possibles, pour progresser vers un choix d’organisation scolaire partagé par les enseignants, les parents d’élèves, les acteurs du périscolaire et de l’accueil de loisirs.

Le label ville active et sportive a donné lieu à une belle journée festive intitulée « Faites du sport » le 27 mai dernier. Elle a mobilisé 12 associations berneriennes, plus de 30 bénévoles qui ont procédé à 272 inscriptions. La commission sport du conseil municipal va se réunir dans les jours qui viennent pour commencer à préparer la deuxième édition de la « Faites du sport », qui aura lieu cette année le samedi 26 mai, avec le concours de la commission animations du conseil municipal des enfants.

Sous votre impulsion, Monsieur Le Maire, l’ensemble du Conseil Municipal s’est mobilisé pour le rayonnement de la commune et le bien-être de ses habitants. Au nom du Conseil Municipal ici présent, permettez-moi de vous adresser, cher Thierry, ainsi qu’à votre épouse Michèle, nos vœux les plus sincères et chaleureux de santé, de bonheur et de réussite dans la conduite des affaires de la commune.

Je laisse à présent la parole à Monsieur le Maire.

§§§§§§§§§§§§§§§§§

 Prise de parole du Maire, Thierry DUPOUÉ

Monsieur le Premier Adjoint, cher Jacques,

Candidat à la succession de Jean Paul tu as été élu par tes pairs au poste de premier adjoint. Je ne doute pas de tes qualités pour mener à bien la mission qui t’es confiée. Homme de dialogue, travailleur, loyal, je connais ton attachement à notre commune et aux valeurs partagées par notre équipe.

Je t’adresse tous mes vœux de bonne et heureuse année.

Mes vœux s’adressent également à ton épouse Anne-Marie qui va devoir partager un peu plus son mari avec la vie municipale

L’année 2017 est maintenant derrière nous elle a été marquée au niveau national par l’annonce de nouvelles mesures qui viennent impacter directement les capacités financières des communes. Des mesures contraignantes qui s’ajoutent à quatre années de contribution au redressement des comptes publics de l’Etat. Je veux parler de la suppression de la taxe d’habitation et de la réduction des contrats aidés. La taxe d’habitation qui représente l’essentiel des recettes fiscales de La Bernerie sera partiellement supprimée pour les résidences principales dès 2018 pour une partie des contribuables avec l’objectif d’une suppression totale pour les résidences principales en 2020. On ne peut que se réjouir de cette mesure qui améliorera sensiblement le pouvoir d’achat des ménages c’est indiscutable. De plus cette taxe, calculée à partir des valeurs locatives vétustes, est particulièrement injuste. En effet elle est variable d’une commune à l’autre et ne tient pas compte des revenus. C’est pourquoi, il ne s’agit pas de mettre en cause cette décision d’autant que L’Etat s’est engagé à compenser les pertes de recettes pour les communes à l’euro prêt en tenant compte de la dynamique des bases d’imposition.

On peut néanmoins s’interroger sur la capacité de l’Etat à financer sur la durée cette compensation par des économies qui restent à trouver….

Dans un autre domaine, on nous a annoncé cet été une diminution drastique des contrats aidés. Ces contrats financièrement aidés par l’Etat nous ont permis depuis une dizaine d’année de proposer un travail à des hommes et des femmes demandeurs d’emploi depuis de longues périodes. Si cette disposition se confirme ce sont plusieurs emplois à temps partiel qui pourraient ne pas être renouvelés en 2018 sur la commune de La Bernerie-en-Retz. Des emplois qui concernent les Services Techniques, les écoles, la Police Municipale.

Face à cette situation qui invite à la prudence et même si La Bernerie a eu une bonne nouvelle, en 2017, pour ses finances, le Conseil Municipal a réduit son programme d’investissement tout en maintenant plusieurs projets qui étaient dans les engagements de campagne et qui, pour la plupart, bénéficient de soutiens financiers extérieurs à la commune

Parlons maintenant de l’avenir et des projets pour 2018.

Dans le prolongement de l’acquisition de la propriété BEZIAU, la place Laurent CHIFFOLEAU où se situent les halles sera requalifiée.

Après démolition de la maison et des murs de clôture, l’espace ainsi libéré sera pavé de pierres naturelles. Le marché alimentaire sera concentré sous les halles et ses abords et ce nouvel espace, permettra de libérer l’extrémité de la Chaussée du Pays de Retz les jours de marché pour le stationnement. Financés par l’Etat, le Conseil Départemental et la commune, ces travaux ont pour objectifs de conforter la centralité du bourg, pérenniser le commerce local et permettre le développement du marché.

Conformément aux normes d’accessibilité pour les établissements recevant du public, l’accès au Square THIBAUD et à la Maison Magrès à partir de la rue Jean Du Plessis sera repensé. Afin de retrouver le calme du square et sécuriser cet espace notamment pour les enfants, la circulation des véhicules sera limitée aux cas d’urgence et se fera par l’avenue Guitteny. La rénovation de la Maison Magrès initialement prévue en 2018 est reportée, en raison des contraintes budgétaires.

Très apprécié par nos visiteurs mais également par les berneriens en été comme en hiver, le platelage en bois sur la Grande Plage sera prolongé jusqu’à l’extrémité de l’avenue de l’Océan. Une rampe sur pieux battus offrira une continuité piétonne confortable. Des plantations d’oyats complèteront l’aménagement paysager.

La construction du pôle jeunesse destiné à regrouper les deux sites actuels de l’accueil périscolaire et de l’accueil de loisir, démarrera en fin d’année pour une livraison complète début 2020.

L’effort concernant l’effacement des réseaux aériens sera poursuivi. Plusieurs secteurs sont concernés : dans la continuité des travaux concernant l’accès à l’éco- quartier de La Rogère, les lignes seront enterrées entre La Rinais et les communs de La Rogère. Les extrémités des rues Marc Elder, Bellevue et Maxence seront également traitées.

Une seconde tranche de reprise des concessions du cimetière sera engagée. Ces travaux visent à améliorer la gestion des concessions et à limiter l’extension foncière du cimetière en optimisant les emplacements existants dont un certain nombre sont abandonnés.

Si tout va bien, la révision générale de notre Plan Local D’Urbanisme devrait arriver à son terme en fin d’année 2018.Cette évolution, obligatoire, s’inscrit dans un contexte contraint qui vise à ralentir l’urbanisation de notre territoire et diminuer la consommation d’espace. Ce nouveau document organise, dessine, modifie durablement certains quartiers de La Bernerie.

Le P.L.U. mesure les implications de l’urbanisation sur le développement de La Bernerie-en-Retz, sur ses paysages, sur son espace agricole, sur son patrimoine, sur son environnement, sur les composantes sociales de sa population, sur la vie de son bourg et de ses commerces et sur les capacités de ses équipements. Plusieurs réunions publiques ont eu lieu et vous avez été nombreux à vous exprimer.

Une enquête publique sera organisée avant l’été. Je vous invite à porter vos observations sur les registres mis à votre disposition lors de cette dernière phase.

Vous êtes nombreux à nous interpeller sur l’accroissement de la circulation et sur le non-respect du code de la route en agglomération. La pose de panneaux s’avère très souvent inefficace, c’est pourquoi des aménagements de sécurité seront mis en place sous forme de plateaux ralentisseurs, de chicanes ou la pose de potelets.

Pour répondre à la demande de logements pour les seniors, un programme de 7 logements sociaux, 6T2 et 1 T3 sera construit par la bailleur social Espace domicile rue Henri Barau. La conception des logements et leur typologie les destinent à des seniors en couple ou seuls. Adossé à ces constructions une dizaine de jardins familiaux seront proposés aux berneriens.

En 2017, le rythme des constructions n’a pas faibli avec 86 permis de construire délivrés pour 54 logements et environ 200 déclarations de travaux.

Dans un tout autre domaine, l’ensablement de notre Plan d’eau et de l’aire de mouillage deviennent préoccupants. Ce phénomène n’est pas d’aujourd’hui. Les causes sont connues elles sont directement liées à la turbidité de l’eau et à l’action des digues qui modifient le transit sédimentaire. Un cabinet a été mandaté pour valider différents scénarios d’extraction des sédiments afin d’en valider la fiabilité juridique et d’en chiffrer le cout.

Je voudrais dire un mot du cinéma. Le rafraichissement de la façade et du mur d’enceinte réalisés l’an passé a redonné un peu de couleur à notre salle. La bonne fréquentation au cours de l’année 2017 près de 11 000 entrées, atteste des atouts de cette salle. J’ai bien conscience que l’ouverture d’un multiplexe sur la zone de La Chaussée à Pornic représente un challenge pour La Bernerie et pour Pornic. Comme j’ai eu occasion de le dire à l’équipe de bénévoles qui fait fonctionner le cinéma avec implication et professionnalisme, la municipalité n’a aucun autre projet que celui de voir le cinéma de La Bernerie-en-Retz continuer à vivre. Le cinéma dispose de nombreux atouts en particulier, le projecteur numérique et les équipements de sonorisation récents et performant offrent une excellente qualité de projection à un prix compétitif. Pour ma part, je reste convaincu que cette salle a un avenir à une condition toutefois : c’est que les spectateurs et en particulier les berneriens continuent de fréquenter assidument le cinéma. J’ai souvent occasion de le dire concernant le commerce local. Si vous souhaitez que nos commerces perdurent, la seule chose à faire c’est d’y aller.

Pour la seconde fois la commune de La Bernerie s’est vu décerner la médaille du civisme qui récompense la meilleure participation des berneriens au niveau départemental aux élections Présidentielles et Législatives de 2017 avec une moyenne de 70,96%.
Ce beau résultat est à mettre au crédit de nos électrices et électeurs qui font preuve d’un sens civique particulièrement élevé mais également au travail de la commission électorale qui, sur les conseils avisés d’Evelyne fait un travail remarquable de mise à jour des listes électorales.

Dans un autre registre, le 7 février dernier, la commune de La Bernerie-en-Retz s’est vue décerner le label Ville Active et Sportive. Ce label est une reconnaissance du travail des associations investies dans les activités notamment sportives. Il traduit l’attachement de l’équipe municipale à la pratique du sport comme vecteur d’intégration sociale et d’épanouissement pour nos jeunes et nos nouveaux arrivants en particulier.

Officiellement, la population recensée par l’INSEE regroupe au premier janvier 2018 2881 résidents principaux, Auxquels il convient d’ajouter 1 habitant par résidence secondaire pour obtenir la population pondérée prise en compte pour les calculs des dotations de l’Etat, soit 4723 habitants.

A la rubrique état civil, nous avons enregistré sur la commune en 2017 : 54 décès, 19 mariages,16 naissances dont NINA BRISOU qui est née sur la commune de La Bernerie le 5 octobre dernier. La dernière naissance sur la commune remontait au 31 juillet 1976, il s’agissait de Marie Jeanne CHATELIER

Parlons un instant de l’intercommunalité.

La fusion de la Communauté de Communes Cœur Pays de Retz avec la Communauté de Communes de Pornic a donné naissance à la Communauté d’agglomération Pornic Agglo Pays de Retz. Ce nouvel ensemble de 55000 habitants est porteur d’espoir pour le développement de notre territoire à une échelle plus grande. En effet, ces dernières années ont vu, dans nos communes, la concrétisation de nombreux projets qui répondent à des besoins au niveau communal. Ce fut le cas à La Bernerie des équipements sportifs, associatifs, éducatifs, touristiques. Aujourd’hui de nouvelles attentes sont exprimées par nos populations. Des attentes qui se réfléchissent à une échelle plus large. Je pense au développement économique, aux mobilités ou la défense contre la mer qui sont des enjeux majeurs pour l’emploi sur nos territoires. C’est là que la Communauté d’agglomération prend tout son sens.

Je voudrais témoigner de l’esprit de coopération qui règne dans notre communauté. Un esprit de concertation et une méthode de travail qui font une large place à la solidarité au service d’une même ambition pour nos quatorze communes. L’occasion m’est donné de saluer le travail de Jean Michel BRARD et Bernard MORILLEAU qui ont œuvré à la réussite de cette fusion.

Je vous remercie et j’adresse au nom du Conseil Municipal à chacune et chacun d’entre vous mes vœux les plus chaleureux de bonne année et de bonne santé avec une pensée pour notre jeunesse pour qui je formule des vœux de confiance dans l’avenir.

Je vous remercie de votre attention

Je remercie toutes les bonnes volontés qui ont œuvré à la préparation de cette cérémonie.

Bonne et heureuse année à toutes et tous.

Comments are closed.