La Bernerie en Retz
La Bernerie en Retz
La Bernerie en Retz
La Bernerie en Retz
La Bernerie en Retz
La Bernerie en Retz
La Bernerie en Retz
La Bernerie en Retz

Bienvenue sur le site officiel de la commune de La Bernerie en Retz

L’identité patrimoniale de La Bernerie-en-Retz

 Le site de la Bernerie est habité depuis la Préhistoire, mais c’est au Moyen-Âge que se développe un village de pêcheurs et d’artisans de marine, implanté au pied d’un plateau agricole, sur un relief marqué incliné vers la mer. La Bernerie-en-Retz connaît un premier développement thermal autour d’une source ferrugineuse et devient commune en 1863. Le chemin de fer dessert la station en 1875, et le développement balnéaire prend un nouvel essor. Jusqu’aux débuts du XXe siècle se constitue alors l’essentiel du cadre de vie actuel deIdentité 1 la commune, avec la construction de villas et de chalets aux écritures architecturales diverses, et la plantation de parcs et de jardins aux essences ornementales adaptées au climat littoral. Si le territoire communal conserve des témoignages de son passé rural et maritime, avec de nombreux édifices ruraux et quelques maisons de pêcheurs, l’identité communale est aujourd’hui essentiellement balnéaire, grâce aux avenues bordées de « chalets » ou aux architectures de villégiature plus exceptionnelles. Il s’agit ici d’un véritable « paysage balnéaire », c’est-à-dire d’un ensemble Identité 3d’architectures d’époques et de styles variés, dont les volumétries s’animent de pignons, de balcons, d’auvents, de bow-windows ou de terrasses, et dont les matériaux et les couleurs se sont enrichis au gré des époques et des envies de leurs bâtisseurs. La deuxième composante de cette identité balnéaire est la végétation, à la fois ornementale et protectrice contre les vents marins, qui relie les architectures et contribue à l’agrément et à la cohérence du cadre de vie, qu’il s’agisse d’une simple plante fleurie ou d’un grand cyprès. Les clôtures, construites et végétales, complètent le lien entre l’architecture et les jardins, entre l’espace privé et les voies publiques.

L’identité patrimoniale du cadre de vie de La Bernerie-en-Retz résulte donc d’un équilibre entre des composantes architecturales et végétales variées, et d’une abondance de détails dont chacun, propriétaire ou artisan, est solidairement responsable de la préservation.

Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine (AVAP)

Le patrimoine architectural et les paysages de La Bernerie sont aussi remarquables et divers que fragiles. Face à ce constat, la commune s’est engagée depuis de nombreuses années dans une démarche volontaire de protection et de mise en valeur du patrimoine. Ce travail s’est traduit en 2008 par la création de la Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager (ZPPAUP), qui a évolué en 2015 en Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine (AVAP). L’AVAP est une servitude d’utilité publique annexée au Plan Locale d’Urbanisme (PLU). A l’intérieur du périmètre de l’AVAP, les constructions,ainsi que certains jardins ou boisements, sont soumises à des prescriptions architecturales spécifiques visant à leur préservation et leur mise en valeur. Tout travauxau sein de l’AVAP doit recevoir l’accord de l’Architecte des Bâtiments de France.

Les principes de protection sont les suivants :
  • deux niveaux de protection du bâti (protection architecturale ou protection urbaine) et une légende spécifique pour les constructions dites exceptionnelles
  • une règle spécifique sur des ensembles urbains identifiés,
  • une protection du petit patrimoine (puits, croix, calvaires, moulins, écluses à poissons…),
  • une protection du patrimoine végétal (arbres, jardins remarquables, boisements, plage) et des murs côtiers
  • une protection des échappées visuelles vers la mer et des recommandations sur les espaces publics, les espaces verts et les essences végétales.
Ci-après l’intégralité des documents constituant l’AVAP :

Rapport de présentation

Plan de recensement du patrimoine de la commune

Prescriptions règlementaires

Plan règlementaire

Démarche patrimoniale vue aérienne

Réaliser un projet dans une démarche patrimoniale

Avant tout projet de restauration ou d’extension sur une maison de La Bernerie-en-Retz, il est nécessaire d’analyser sa typologie architecturale, son époque et son style, ses volumétries, ses techniques de construction, ses matériaux et ses détails. Par comparaison avec des maisons du même type, on doit savoir si elle est parvenue dans son état originel, qui doit alors être préservé, ou si elle a subi des modifications, qui pourront être conservées ou supprimées selon leur pertinence. On choisira des techniques et des matériaux adaptés, des teintes d’enduits ou de menuiseries compatibles avec le caractère de la construction. On prendra le temps de la réflexion, en se faisant conseiller par des professionnels compétents en matière de patrimoine (architectes ou artisans). On veillera au respect de la réglementation (PLU) et des prescriptions réglementaires de l’AVAP, en se renseignant en mairie avant de déposer une demande d’autorisation. On pourra également prendre conseil auprès de l’Architecte des Bâtiments de France lors de ses permanences en mairie. Afin de mieux faire connaître toute la richesse du patrimoine de La Bernerie et dans le but d’aider les propriétaires, les maîtres d’œuvre et les artisans à préserver les qualités patrimoniales de la commune, des fiches dédiées au  patrimoine de La Bernerie ont été éditées en collaboration avec le CAUE (Conseil en Architecture Urbanisme et Environnement). Elles sont disponibles en téléchargement sur les liens suivants :

I – DES FICHES – INFO

I – 1 – L’identité patrimoniale de La Bernerie-en-Retz
I – 2 – Entretenir et restaurer dans les « règles de l’art »
I – 3 – Maisons anciennes et développement durable
I – 4 – Le vocabulaire des maisons anciennes

II – DES FICHES – CONSEIL

II – 1 – Protection des murs anciens contre l’humidité
II – 2 – Entretien et restauration des maçonneries en moellons
II – 3 – Réfection des enduits de façade
II – 4 – Restauration d’un parement en pierre de taille
II – 5 – Corniches, encadrements et décors en pierre
II – 6 – Décors, encadrements en terre cuite
II – 7 – Loggias, balcons, bois de charpente apparents
II – 8 – Les toitures en tuiles
II – 9 – Les toitures en ardoise
II – 10 – Les lucarnes et fenêtres de toit
II – 11 – Les souches de cheminée
II – 12 – Les portes, les fenêtres et les volets extérieurs
II – 13 – Les ferronneries
II – 14 – Les couleurs des façades
II – 15 – Les clôtures, murs, portails et grilles

III – DES FICHES – PROJET
 III – 1 – Agrandir une maison
III – 2 – Modifier les percements d’une façade
III – 3 – Aménager des combles
III – 4 – Isoler et chauffer une maison ancienne
III – 5 – Aménager ou signaler un commerce
III – 6 – Intégrer une construction neuve

 IV – DES FICHES – PLANTATION

IV – 1 – Planter – entretenir sur le littoral
IV – 2 – Planter dans l’espace rural
IV – 3 – L’arbre et les relations de voisinage